"Comme autant de libations sur l'autel de cette nuit recréée parmi les nuits, on s'acharne à rire hurler baiser mourir danser, jusqu'à la corde. Marathon halluciné. Je trouve en M.A.D. un sacré primaire, l'invoquer est la promesse sauvage d'un corps libre, c'est le sacré ivre du libre ensemble. Je m'y laisse happer."

Samuel Watts

17867633660277899.jpg

© Ernest Sarino Mandap